Quelques petites pensées, en vrac.

* Je pense à mon futur déménagement. Et j'hésite à demander de l'aide. Pour tout dire, j'ai quasi décidé de le faire toute seule (avec mon frère). Parce que j'ai horreur de demander de l'aide. Et parce que la situation avec mes "amis" est telle que j'ai peur de me prendre des refus dans la tête, parce que pour le coup, ce serait la déception de trop. Et celui qui m'aide d'habitude, je n'ose pas lui demander non plus : j'ai peur que ce soit le service de trop. Ca va être chaud chaud à deux, surtout pour porter les trucs ultra lourds type lave-linge et frigo, mais bon, au moins, je devrai rien à personne.

* j'ai envie de crier sur tous les toits qu'il me plaît. Et surtout le lui dire. Mais je ne peux pas. C'est la première fois que je craque autant pour quelqu'un depuis plus de 5 ans (et encore, à l'époque, c'était surtout physique, il ne me plaisait pas plus que ça de caractère. Alors que là, tout me plaît. TOUT. Ses yeux, son sourire, son humour, sa gentillesse, sa tête quand il fait une blague pourrie, son parfum. Tout, j'vous dis). On passe énormément de temps ensemble et si ce n'est pas moi qui squatte son bureau, c'est lui qui squatte le mien. Il n'a pas fait référence au "refroidissement" de samedi soir, donc j'imagine qu'elle n'a rien remarqué. Tant mieux. Mais qu'est-ce que ça me coûte de passer autant de temps avec lui (et souvent très près de lui) et de ne pas pouvoir lui dire ce que je ressens. Argh !

* Comme d'habitude, après une semaine réussie, je débute par un jour très bof (et donc rouge au niveau alimentation). Nul. Demain, je recadre, non mais !

* Un certain animateur d'une certaine chaïne (vous savez celui qui est rigolo et maladroit et qui aide les gens à trouver ou vendre leur maison) passe dans mon département la semaine prochaine ! Et je ne pourrai même pas aller le voir ! C'est dommage, j'aurais bien aimé (et lui demander de venir avec ses décoratrices me faire ma verrière chez moi et ma salle de bains tiens !)

* j'ai fait un peu de trad aujourd'hui (je suis prouf, et de la trad, j'en ai pas fait depuis la préparation du concours... et puis quand j'ai fait semblant de préparer la Greuh). Ca m'a fait du bien ! J'ai trouvé ça chouette de faire fonctionner mes méninges. Bon, c'était un contrat, et donc pas ultra littéraire, mais c'était bien quand même.

* Mais au fait, je vous ai pas dit ! Hier j'ai donc eu mon premier cours de langue des signes. La formatrice est sourde, donc on est plongé dans l'ambiance tout de suite. Le cours dure 2h, et franchement, j'étais crevée en sortant, mais ultra contente et... repue. Ca aussi ça fait du bien, c'être dans la position de l'apprenant. Ca m'a manqué. Beaucoup. Vivement la semaine prochaine.