* Pour le coup y'aura qu'une seule "humeur" cette fois : aujourd'hui, j'ai expliqué à deux personnes de mon entourage ce qui me trottait par la tête. A une en gros et à l'autre dans le détail. Et j'en viens à cette conclusion : cette putain d'anxiété qui me fait croire que mes amis ne sont pas des amis me fait aussi penser qu'ils auraient dû se douter que quelque chose n'allait pas.

D'où ma résolution : à l'avenir, toujours dire quand ça ne va pas. Ils ne peuvent pas deviner si je ne le dis pas. (Bon, d'accord, Atra le fait. Mais tout le monde n'est pas aussi exceptionnel et pour être honnête, on communique quasi tous les jours). Et peut-être arrêter de dire que ça va si ça ne va pas. Ne pas croire qu'ils en ont marre de m'entendre dire que ça ne va pas.

J'ai un putain de travail à faire sur moi-même mais avec un peu d'efforts (de ma part comme de la leur), ça a le faire.

(Me reste à avoir cette discussion avec 3 personnes. Les moins évidentes. Pas hâte.)