Ca fait un moment que je n'ai pas posté par ici. Il faut dire que les temps ont été durs.

Cela fait quelque temps que je n'allais pas bien. Et puis j'ai sauté le pas et suis allée voir un médecin. Verdit : dépression sévère. Même si je m'en doutais, le choc a été rude. Je suis donc sous anti-dépresseurs depuis plus d'un mois. Ils commencent tout juste à faire effet, mais j'ai vécu des jours difficiles, à douter de tout, à ne pouvoir rien faire, à m'isoler alors que j'ai un besoin vital de me sentir entourée, aimée.

Dans ces conditions, vous vous doutez bien que la nutrition est passée au second plan. Enfin... au dernier plan en fait. J'essayais de flotter, de rester à la surface, de respirer. Alors forcément m'occuper de me nourrir correctement, c'était un challenge. Faire du sport, quand sortir de mon lit me demandait des efforts surhumains, c'était impossible.

Je vais mieux (pas super, mais mieux). Je commence à me sentir prête à m'occuper à nouveau de moi. Et ça me donne de l'espoir.

Donc demain, je reprends. Demain, je revis. Demain, je suis moi.