Pour ce blog, je veux que ce soit un espace personnel : sur mon autre blog, j'avais arrêté de parler de choses personnelles, puis j'ai recommencé et ça ne me convient finalement pas. Ici, donc, si le sujet principal est et restera ma quête d'une santé alimentaire, j'ai aussi besoin d'un espace pour ma santé mentale et pour m'exprimer librement.

Du coup, il y aura un certain nombre de billets d'humeur et de questionnaires en tout genre; Voici donc le premier.

1:   Talk about the first time you watched your favorite movie. Je ne m'en souviens pas. Oups ! FYI, il s'agit de Edward Scissorhands.
2:   Talk about your first kiss. Il s'appelait Stéphane, j'avais 10 ans, et c'était avec la langue ! Plus tard, il m'a brisé le coeur et m'a donné mon premier complexe en me disant qu'il cassait parce que mon sourire était moche. Pendant une dizaine d'années après, je mettais systématiquement la main devant la bouche quand je souriais.
3:   Talk about the person you've had the most intense romantic feelings for. Sebastien. C'est le seul garçon que j'ai aimé. C'était en 4e, puis en 3e, puis en 2nde, puis en 1e...
4:   Talk about the thing you regret most so far. Etre tombée amoureuse de Sebastien justement...
5:   Talk about the best birthday you've had. Je sais pas si c'est le meilleur, mais il fait partie des 3 meilleurs, c'est sûr, et c'est le plus récent : l'année dernière, après une hospitalisation et un arrêt (1 mois), j'ai repris le travail quasiment pour mon anniversaire, et mes pious-pious (je suis prof) m'ont gâtée 2 fois : pour mon retour au travail et pour mon anniversaire (une surveillante leur avait dit). Je ne me suis jamais sentie aussi aimée que ces jours-là (si, le jour où ils m'ont offert des cadeaux pour mon départ... en fait toute l'année a été un vrai bonheur avec eux, ça restera un des plus beaux souvenirs de ma carrière).
6:   Talk about the worst birthday you've had. 2009, j'étais dans une mauvaise période et ma maman m'a annoncé qu'on lui avait annoncé qu'elle avait un cancer. Elle était déjà malade d'autre chose, mais là... Finalement, le médecin avait ouvert trop vite sa bouche et elle n'avait rien du tout (enfin rien de plus que ce qu'elle avait déjà). Une horreur.
7:   Talk about your biggest insecurity. Si seulement je n'en avais qu'une... Je n'aime pas bosser avec les collègues parce que j'ai peur que mon anglais ne soit pas à la hauteur. Je n'aime pas parler d'actualités parce que j'ai peur que les gens se rendent compte que je suis une inculte. J'ai la trouille qu'un jour quelqu'un s'aperçoive que je ne suis qu'une façade et que je ne suis ni intelligente, ni travailleuse, ni douée en quoi que ce soit, mais que mon seul talent, c'est de simuler.
8:   Talk about the thing you are most proud of. Etre arrivée là où je suis sans l'aide de personne. Et en dépit des bâtons qu'on m'a jeté dans les roues.
9:   Talk about little things on your body that you like the most. Mes jambes, malgré mes cuisses. Mes yeux. Le fait que je sois grande.
10:   Talk about the biggest fight you've ever had. La dernière en date était avec mon frère. J'ai crié, hurlé. Je ne crie jamais en dispute.
11:   Talk about the best dream you've ever had. Je suis en couple, heureuse. Je suis aimée.
12:   Talk about the worst dream you've ever had. Je visite le collège où j'étais en 6e. Mes parents et mon frère sont avec moi. Je les perds de vue et les cherche partout. A la tombée de la nuit, alors que tout le monde s'en va, je finis par me diriger vers les vestiaires de sport. Des bruits de goutte et une lumière qui clignote attirent mon attention. Mes parents et mon frère sont là, assis dans les douches, les yeux ouverts, morts. Leurs corps sursautent par à-coups.
13:   Talk about the first time you had sex/how you imagine your first time. Je venais de le rencontrer. Cette soirée-là, j'étais seule avec 10 gars (des collègues de boulot et des potes à eux). Et j'étais belle, et désirable, et désirée. J'ai pu choisir. Je ne regrette rien.
14:   Talk about a vacation. La Grèce ! Bizarrement, je n'ai pas forcément adoré ce voyage (même si j'ai apprécié hein), mais depuis que je suis rentrée (il y a presque 3 ans), j'ai des papillons dans le ventre dès que j'y pense. Athènes, Santorin, Naxos, Paros, Mykonos, 8 jours plongée dans les bleus de la mer et du ciel, un rêve quoi.
15:   Talk about the time you were most content in life. Le jour où j'ai appris que je pouvais revenir habiter dans ma région d'origine, le 11 mai dernier. J'en ai pleuré.
16:   Talk about the best party you've ever been to. Toutes les fêtes que j'ai passées quand j'étais aux USA. De 21h à 9h du matin 3 fois par semaine, à danser toute la nuit, c'était magique.
17:   Talk about someone you want to be friends with. Mes collègues. On s'entend bien, ça devrait bien évoluer.
18:   Talk about something that happened in elementary school. Quand j'étais en CM2, je suis partie en classe de neige. J'ai testé une fois le ski alpîn et j'ai passé l'après-midi sur les fesses. J'ai dit "plus jamais" (j'ai réessayé aux USA, et j'ai redit : plus jamais !). En rentrant à l'école à la fin du voyage, ma mère avait oublié de venir me chercher ! C'est le directeur de l'école qui m'a ramenée à la maison !
19:   Talk about something that happened in middle school. Je suis tombée amoureuse d'un connard qui s'est bien foutu de ma gueule. Plusieurs fois. J'ai fréquenté 3 collèges en tout, à cause du métier de mon papa.
20:   Talk about something that happened in high school. En seconde, j'ai failli me faire taper dessus par une nana qui pensait qu'elle avait besoin de défendre sa copine pour une histoire vieille de 3 ans (et toujours en rapport avec ce fameux Sébastien...)
21:   Talk about a time you had to turn someone down. Ah ben ça m'est pas arrivé souvent ! Une fois seulement en fait. Un gars, en 4e. Il était ultra sympa, mais bon... Il me plaisait pas quoi. Si j'avais su le désert que ce serait après, j'aurais ptet dit oui...
22:   Talk about your worst fear. La mort des gens que j'aime.
23:   Talk about a time someone turned you down. Une seule ??? J'ai pas de souvenirs précis, seulement le "non"...
24:   Talk about something someone told you that meant a lot. En bien ou en mal ? Un jour, alors que je me sentais particulièrement mal, quelqu'un m'a dit : "tu devrais avoir plus confiance : tu retombes toujours sur tes pattes. Tu es courageuse". J'essaye d'y repenser quand ça ne va pas.
25:   Talk about an ex-best friend. C'est mon âme soeur. Je crois que les âmes soeurs existent aussi en amitié. Je la vois toujours, et ce ne sera plus jamais pareil. Des heures au téléphone, même quand on s'était vu dans la journée, pas de tabous.
26:   Talk about things you do when you're sick. Je me mets sous la couette, je me traîne, je ne mange pas (puis je ne mange que des conneries). Je râle.
27:   Talk about your favorite part of someone else's body. Quelqu'un en particulier ou... ? Bon alors si c'est en général, les mains. J'adore les mains. D'homme hein. Quand elles sont fortes, quand il y a un peu de veines qui ressortent sur le dessus.
28:   Talk about your fetishes. Sexuels ou superstitieux ? JOKER.
29:   Talk about what turns you on. Quelqu'un qui a le sens de la répartie. Les belles mains. Les petites attentions inattendues. Les regards profonds. Quand on aperçoit un bout de chair qu'on est pas censé voir (un bout du ventre quand on lève les bras, par exemple). Quand un homme joue avec sa machoire (je ne sais pas comment expliquer, mais je suis sûre que vous comprenez). Les voix graves (chez les hommes là pour le coup). Je pourrais continuer longtemps comme ça^^
30:   Talk about what turns you off. Les fautes d'orthographe et de syntaxe. L'humour lourd. L'hypocrisie. Les esprits fermés. Les blonds aux yeux bleus.
31:   Talk about what you think death is like. Un grand vide. L'oubli. Le néant.
32:   Talk about a place you remember from your childhood. La plage où j'ai passé beaucoup de mes vacances. Et où j'ai travaillé pour la première fois de ma vie. Et où j'ai eu ma première relation sexuelle. C'est un endroit où je vais régulièrement, quand j'ai besoin de faire le vide, de me ressourcer.
33:   Talk about what you do when you are sad. Je câline mon chat. Je vais me ressourcer à la mer. J'écris sur mon blog. J'envoie un texto à Atra. Je mange.
34:   Talk about the worst physical pain you've endured. Il y a un an, j'ai été hospitalisé pour un calcul rénal. On m'a posé une sonde. J'ai aussi fait une infection pour laquelle on m'a donné un antibiotique auquel je suis allergique. Résultat, j'ai fait une thrombopénie sévère. On m'a transférée dans un hôpital plus important pour que je puisse recevoir des transfusions de plaquettes. J'ai passé la nuit aux urgences, dans un couloir, à devoir aller aux toilettes toutes les 10 minutes mais je n'avais pas le droit de descendre de mon brancard (donc haricot) et quand enfin à 5h du mat on m'a mise en chambre, c'était pour m'apercevoir que ma sonde était en partie sortie. Je suis donc restée 5h de plus avec une sonde urétérale à moitié sortie et quand l'urologue est venu, il me l'a remise à la one again. Je ne suis jamais malade, mais ça, je m'en souviendrai toute ma vie.
35:   Talk about things you wish you could stop doing. J'aimerais que mes sentiments pour lui s'effacent, et que je ne ressente que de l'amitié. Mais bon... les sentiments, ça ne se contrôle pas. J'aimerais arrêter de me dénigrer. J'aimerais arrêter de me punir en mangeant. J'aimerais arrêter de me soucier de ce que pense ma famille, et en particulier mon père.
36:   Talk about your guilty pleasures. Certaines télé réalités.
37:   Talk about someone you thought you were in love with. Non, je ne peux pas. Y'a pas.
38:   Talk about songs that remind you of certain people. Wonderwall, Oasis (Sebastien). Snow (Hey oh), RHCP (GGG). Ce sont les 2 qui me viennent à l'esprit.
39:   Talk about things you wish you'd known earlier. J'aurais aimé savoir plus tôt que l'amitié n'est pas aussi importante pour les autres qu'elle ne l'est pour moi. J'aurais aimé savoir plutot que ce qu'on nous montre dans les films et les séries, ce n'est pas la réalité.J'aurais aimé savoir plus tôt que "féminisme" n'était pas une insulte et que ceux qui refusent cette étiquette ne valent pas la peine d'être connus.
40:   Talk about the end of something in your life. Je n'aime pas ça, les fins. La plupart du temps, elles sont douloureuses. Mais la fin qui ne l'a pas été, et qui a même été une délivrance, c'est la fin de mon exil dans La Dèche. Qu'est-ce que j'ai détesté cette période !